Au fil de mes lectures, j’ai appris que le minimalisme alliait réflexion sur son mode de consommation et désencombrement. Aujourd’hui je vous raconte comment j’ai procédé dans ma salle de bain, en commençant par le linge de toilette et les produits d’entretien du linge.

▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲

Pas si simple de passer à l’action !

L’une des premières difficultés que j’ai rencontré cela a tout simplement été de passer de la théorie à la pratique ! Ça m’a pris un week-end, je me suis sentie super motivée et j’ai filé vers la salle de bain mais en y étant je me suis sentie perdue, débordée et découragée… Par où commencer ? Comment procéder ? Vais-je y parvenir ?
En plein doute, j’ai repensé à la méthode de Marie Kondo et je l’ai appliquée à ma sauce. J’ai donc commencé par regrouper tous les objets qui selon moi devraient être dans ma salle de bain.

La tâche a été fastidieuse, ma salle de bain étant assez petite j’ai dû tout transférer au salon histoire d’avoir suffisamment de place. Cela m’a permis deux choses :

  • J’ai redécouvert l’espace que j’avais dans ma salle de bain une fois vide
  • J’ai pris conscience de tous les objets que je possédais, en particulier les cosmétiques que je stocke en quantité impressionnante…

Comment ai-je procédé au tri ?

L’étape suivante a donc été de commencer le tri. J’ai vite réalisé que les cosmétiques allaient poser problème alors j’ai préféré commencer par le plus facile : le linge de toilette et les produits d’entretien du linge (puisque ma machine à laver se trouve dans ma salle de bain).

Le linge de toilette

Concrètement, j’ai compté les grandes et petites serviettes de toilette, tapis de bain et gants. À la maison nous sommes deux, j’ai donc estimé qu’il n’était pas nécessaire de posséder plus de trois grandes serviettes chacun. J’ai gardé une marge puisque monsieur est sportif et change de serviette plus fréquemment et que nous sommes susceptibles de recevoir du monde de temps en temps.

Concernant les gants, je suis la seule à m’en servir. J’en ai donc conservé 7, soit 1 par jour.
Pour les petites serviettes cela se complique car j’en utilise une pour essorer mes cheveux mais aussi une à chaque fois que vais à la salle de sport (2 à 3 fois par semaine et je la change à chaque fois). J’ai finalement décidé d’en garder 7 pour avoir de la marge, nous verrons à l’usage.
Quant au tapis de bain, nous en possédons deux et c’est amplement suffisant.

Les produits d’entretien du linge

Sur ce cas là, l’enjeu était double pour moi. D’une part je souhaitais simplifier et d’autre part je voulais à terme me tourner vers des produits naturels voire fait maison.

Je me suis armée de gommettes et d’une petite fiche bristol. Le but : identifier les produits à finir et ne plus racheter, et écrire noir sur blanc mon objectif ultime histoire de m’y tenir car il était hors de question que je jète quoi que ce soit.

Je possède actuellement deux lessives conventionnelles, une en poudre et une en « pods ». Il ne reste pas grand chose dans mon paquet de lessive en poudre alors autant le finir en premier, ensuite j’utiliserais les « pods ». Une fois cette étape terminée, je passerais à de la lessive écologique quelle que soit sa forme. Il me faudra certainement plusieurs tests avant de trouver celle qui nous convient le mieux.

J’ai également dans mes produits deux désinfectants pour le linge, un blanchisseur, des lingettes anti-décoloration et des lingettes anti-décoloration + blanchissant. Je n’ai jamais vraiment constaté l’effet du blanchisseur ou des lingettes ayant la même promesse alors je commencerais par les terminer. Ensuite ce sera le tour des désinfectants, inutile d’en avoir deux différents. À l’usage le format liquide est plus pratique donc en attendant de trouver une version naturelle j’en conserverais un. D’ailleurs je profite de ce post pour vous demander conseil, si vous connaissez des blanchisseur/désinfectants naturels à faire soi-même ou tout prêts je suis preneuse !

Voilà, le plus simple était fait. Maintenant quid des cosmétiques ? C’est là que la galère a commencé. (À suivre…)

Julie

Write A Comment